ZOLA CORRESPONDANCE
Alain Pagès
GF Flammarion





"Je n'ai pas de secrets, les clefs sont sur les armoires, on peut publier toutes mes lettres un jour : elles ne démentiront ni une de mes amitiés, ni une de mes idées", affirmait Zola.
Cette anthologie inédite, qui rassemble une centaine de lettres, témoigne du parcours, des luttes, des rêves et des doutes d'un écrivain illustre.
On y découvre un jeune provençal, arrivé à Paris en 1858, aspirant à se faire un nom, mais désespérant d'y parvenir ("Je n'ai pas achevé mes études, je ne sais même pas parler en bon français, j'ignore tout", écrit-il à son ami d'enfance Cézanne).
On y suit, pas à pas, ses débuts dans le monde - l'auteur des Rougon-Macquart fut d'abord employé chez Hachette et journaliste -, ses premiers succès, ses combats littéraires, et, plus tard, son engagement dans l'affaire Dreyfus.Tour à tour poignantes, drôles et virulentes, ces missives s'adressent à sa famille et à ses confrères (Haubert, Edmond de Goncourt, Huysmans...), aux critiques qui l'accablent comme aux personnalités qu'il admire. Elles jettent un éclairage unique sur l'existence d'un homme qui fut un polygraphe acharné et un polémiste de talent, mais aussi un ami d'une fidélité sans faille.
Et elles nous montrent que ce grand romancier aux convictions inébranlables ne cessa jamais d'être à la recherche de lui-même.

Choix de textes et présentation par Alain Pagès

Parution, 8 février 2012
Editeur: Flammarion, Collection: GF
ISBN: 978-2-08-123826-8
EAN: 9782081238268
381 pages


ALAIN PAGÈS
Professeur de littérature française à l’université de la Sorbonne nouvelle (Paris 3), Alain Pagès est l’auteur de plusieurs ouvrages de référence sur Zola et le naturalisme. Il a participé à l’édition de la Correspondance de Zola parue aux Presses de l’université de Montréal (10 vol., 1978-1995), et a édité, avec Brigitte Émile-Zola, les Lettres à Jeanne Rozerot (Gallimard, 2004).

T A B L E

AGRANDISSEZ en cliquant sur l'image



THÈMES de la PRÉSENTATION

Le prologue des lettres de jeunesse
Naissance d’une esthétique
Solidarités littéraires
L’exercice du discours critique
Le déroulement de la vie quotidienne
Les derniers combats
La relation épistolaire
La correspondance préservée


À elle seule, la Présentation de 27 pages en vaut l'achat. En voici quelques extraits :


«Zola ne s'autorise aucun relâchement, ni dans la syntaxe ni dans l'usage du vocabulaire. Quel que soit le destinataire, il conserve une parfaite courtoisie. Ses mouvements d'humeur sont exceptionnels. Soucieux d'offrir l'expression la plus achevée de la réponse qu'il recherche, il va à l'essentiel, condensant sa pensée en formules précises pour emporter la conviction de son interlocuteur.» (p. 26-27)

«Zola évite les épanchements inutiles. Ses lettres sont relativement courtes, couvrant, en règle générale, deux, trois ou quatre feuillets.» (p. 27)

«Toutes ses lettres portent comme signature son nom et son prénom associés, "Émile Zola" réunis dans un même mouvement graphique, formant une unité dont les deux éléments ne peuvent être séparés. Le nom et prénom sont écrits intégralement, calligraphiés avec soin [...] » (p. 28)

«L'anthologie que nous faisons paraître aujourd'hui dans la collection 'GF' propose 137 lettres. Ce qui est bien peu, sans doute, si l'on considère l'ensemble des textes qu'il a été possible de retrouver et de livrer à la connaissance du public. Mais ce resserrement présente un avantage. Il permet une lecture en continu qui dévoile progressivement la figure de l'écrivain en redonnant aux lettres de jeunesse la fonction de prologue dramatique qu'elles possédaient à l'origine.» (p. 33)




Aucun commentaire: